Pas de soldes chez nous

t shirt recyclé hopaal mode responsable

3 (bonnes) raisons pour lesquelles nous ne faisons pas de soldes.

Nous ne faisons pas de soldes chez Hopaal, on vous explique pourquoi en 3 points.

- Surproduire : nous sommes contre
- Appliquer un prix juste : c'est 365 jours par an
- Faire les choses bien : la mode devient politique

Avant de commencer, nous tenions à vous faire un petit débrief sur l’industrie du textile. Les choses bougent et chez Hopaal nous sommes optimistes pour la suite : de plus en plus d’initiatives offrent des alternatives aux vêtements low cost et à la fast fashion, qui, comme vous le savez détraquent notre planète. Cependant, c’est loin d’être suffisant, ce regain d’énergie pour confectionner des vêtements n’empêche pas les grandes enseignes de continuer leurs affaires et de déverser sur le marché une quantité effrayante de vêtements à la traçabilité plus que douteuse. Les vitrines de ces enseignes deviennent de plus en plus vertes mais ces dernières ne transforment malheureusement pas toutes leur business en profondeur et la réalité du terrain reste souvent la même... On a du pain sur la planche !

Alors, pourquoi ne faisons-nous pas de soldes ?

fil recyclé veste bleue hopaal

Bobines de fil recyclé utilisées pour le tissage de la Veste Bleue.

1. La surproduction : nous sommes contre

Plus de 80 milliards de vêtements sont fabriqués chaque année, c’est gigantesque. Une grande partie de ces vêtements ne sera jamais portée, finira au placard ou sera tout simplement détruite. Le gaspillage lié à cette surproduction est énorme. En plus de profiter de cette période de soldes pour vendre l’excédent de vêtements produit, libérer les étagères et mettre en avant leur nouvelle collection, de nombreuses enseignes produisent volontairement plus pour pouvoir vendre plus lors des soldes. Elles surproduisent puis poussent à la surconsommation.

Certaines réductions sont plus justifiées que d’autres, en particulier pour des structures à taille humaine, qui diminuent le prix de vêtements présents dans les stocks depuis longtemps pour permettre de stimuler leur activité et de réinvestir le bénéfice dans le développement de nouveaux produits. Chez Hopaal, il nous est arrivé de faire exceptionnellement une braderie sur d’anciens vêtements mais en aucun cas nous utilisons les soldes comme un argument commercial et poussons à la surconsommation, cela est même contraire à nos valeurs, comme nous l’expliquons dans notre article sur le Black Friday.

Faire plus attention à ce qu’on produit, cela change la donne. Difficile de toujours viser juste, mais des alternatives à la surproduction existent. Le système de précommande par exemple, comme nous l’avons fait plusieurs fois, permet de ne pas surproduire. En effet, si 1000 clients achètent un pull en précommande, nous en produirons un peu plus de 1000 pour livrer nos clients et satisfaire les retardataires ayant manqué la précommande. Cette technique nous permet de fonctionner quasiment en flux tendu.

Nous savons que livrer tous nos vêtements avec 2 à 3 mois d’attente pourrait être frustrant pour vous, alors nous avons également de petits stocks issus de productions raisonnées avec des quantités maîtrisées. Ce type de production  nous permet de contrôler habilement nos stocks et de ne pas casser volontairement la perception du prix. Ce système de vente hybride est celui qui nous semble être le plus approprié aujourd’hui et fait le plus sens.

hopaal vêtements reyclés pays basque bidard

Bidart et ses belles vagues, capturée par Thomas Lodin.

2. Appliquer un prix juste : c'est 365 jours par an

Les Soldes sont-elles synonymes de bonnes affaires ? Pas si sûr. Chez Hopaal, les soldes sont l’occasion de s’interroger sur les marges réalisées par les enseignes capables d’offrir des réductions allant de 20% à 70% : à quel prix paye-t-on réellement nos vêtements le reste de l’année ? Pour compenser les réductions des soldes, des ventes privées et des autres promotions – les prix sont gonflés et impactés à la hausse le reste de l’année. Les soldes ne sont donc pas réellement à notre avantage. Tout au contraire.

On s’est dit qu’on allait cogiter au véritable prix de nos produits pour que celui-ci soit le même toute l’année. Notre prix est juste et il l’est toute l’année, c’est aussi simple que ça.

Le prix de tous nos vêtements est en lien direct avec le coût de fabrication. Les vêtements fabriqués à partir de matériaux de récupération (anciens vêtements, chutes de production, bouteilles revalorisées) ont un prix plus élevé que des vêtements classiques. Concrètement, pour des vêtements en matières 100% recyclées, la chaîne de production comporte plus d'étapes que pour des vêtements classiques. La collecte des vêtements, le tri, le recyclage, la transformation de la fibre en fil, le tricotage ou le tissage, la découpe et l'assemblage : autant d'étapes où il est important que chaque acteur soit rémunéré à hauteur de ce qu'il mérite.

Pour le Made in France ? La fabrication locale de vêtements et le savoir-faire français ont certes un coût supplémentaire, ils permettent en revanche de limiter grandement l’impact environnemental des vêtements. Aujourd’hui, la fabrication délocalisée à l’autre bout de la planète manque encore de transparence.

mode durable pull du futur hopaal

Couture des étiquettes du Pull du Futur dans l'atelier de Roanne par Isabelle et son équipe.

3. Faire les choses : la mode devient politique

Nous sommes de moins en moins indifférents aux vêtements que nous portons. Derrière nos habits se cachent une histoire, un savoir-faire et une traçabilité. Nous allons continuer de montrer qu’il est possible de faire les choses bien et nous avons la volonté d’inspirer d’autres entreprises à aller dans le même sens.

Pourquoi la mode devient-elle politique ? En achetant des vêtements plus respectueux de l’homme et de la planète, pour lesquels la transparence dans le choix des matières et la traçabilité sont communiquées, nous exprimons notre pouvoir de vote. Chez Hopaal, nous voulons changer la donne et cela implique de constamment remettre en question ce qui est considéré comme établi depuis toujours, de se demander “pourquoi ?”, de s’impliquer dans un projet qui fait sens auquel nous croyons et enfin d’être jusqu’au-boutiste. Nous ne faisons pas de soldes car nous prônons une consommation réfléchie et responsable. Pour nous, chaque achat a un impact.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre démarche.

Plus nous recyclons, moins nous détruisons.
Changeons la donne ensemble.

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés