Prix d'achat vs Prix d'usage

Nous regardons toutes et tous le prix d’un vêtement avant de l’acheter. En magasin, on se concentre sur combien nous coûte le vêtement en caisse. Ce prix immédiat qu'on paye pour repartir avec notre vêtement : c’est le prix d’achat.
Ce qu'on oublie en revanche, c'est d'anticiper combien de fois nous allons réellement porter ce vêtement et combien chaque utilisation va - de manière théorique - nous coûter : c'est le prix d'usage.

Tshirt fast fashion

Ce superbe t-shirt émoji - acheté pour une soirée déguisée - sera porté une seule et unique fois.

Donc :
- prix d'achat = 12,95€.
- prix d'usage = 12,95€.

Malgré son prix d'achat très bas, cela signifie qu'on paye tout de même 12,95€ pour une seule utilisation. Le petit hic - quand on ne porte qu'une seule fois un t-shirt - c'est qu'au final : il nous coûte cher.

Voilà comment une bonne affaire peut, en réalité, nous coûter un bras.

De manière générale, ça vaut pour tous les vêtements et la fréquence à laquelle on les porte.Achat transparent Hopaal

Vous voyez la subtilité ?

Pour chaque vêtement que nous achetons, il est bon de considérer :
- le prix d'achat : que nous payons immédiatement en caisse.
- le prix d'usage : que nous "payons" de manière théorique à chaque utilisation.

Suivant combien de fois nous portons nos vêtements, le prix d'usage peut considérablement changer, à la baisse comme à la hausse. 

Prix d'achat, le coût immédiat

La première impression

"C'est cher !", "Quelle bonne affaire !", "C'est de la super qualité", "Je connais l'histoire de la marque, j'adore" etc. Les critères qui nous motivent à acheter tournent souvent autour du prix, de la marque et de la qualité. On s'invente aussi des histoires et on trouve parfois quelques bonnes excuses pour acquérir une nouvelle pièce. Il n'empêche, le prix reste le frein et le déclencheur numéro 1 d'un achat : c'est souvent ce qu'on regarde en premier car il est symbole de qualité, de rareté ou d'accessibilité.

- Une table à 3 000€, on se dit que ça doit être de la super qualité, du bois rare ou dessinée par une grande maison de design.
- Inversement, un sandwich à 30 centimes : ça fait un peu peur.

Pour les fringues, c'est le même principe : 
- un t-shirt à 300€ : on s'interroge sur ce qui justifie un tel prix : est-ce une matière de dingue ou une grande maison de luxe ?
- un t-shirt à 10€ : on se demande comment tout le monde fait pour y trouver son compte, nature comprise.

fabricant Hopaal made in France

Derrière chaque prix se cache une histoire, des valeurs, des conditions de travail et un impact environnemental. Un prix bas n'est pas toujours synonyme de piètre qualité mais il doit interroger.

Ce qui se cache derrière un prix

Le prix d'un vêtement permet de payer la matière, la fabrication, le transport et aux marques de couvrir leurs frais de fonctionnement comme le développement des prototypes, les salaires, les packaging etc. Si la marque a des boutiques ou des distributeurs : les murs, le ménage et le salaire des personnes qui vous accueillent sont couverts par le prix des vêtements que vous payez. Chaque marque s'organise et décide de rémunérer chaque étape selon ses besoins et ses priorités. Dans tous les cas : il y a beaucoup de personnes derrière ce prix, donc il ne doit ne pas être pris à la légère.

confection française Hopaal

Toujours est-il qu'une fois passé en caisse : nous repartons avec notre vêtement et nous pensons que ça s'arrête là. Ce qu'on ne nous dit pas et ce qui n'est pas indiqué sur les étiquettes c'est : quel prix allons-nous payer à chaque utilisation ? Car en effet, c'est une donnée importante à regarder : l'usage.

Prix d'usage et coût d'utilisation

Le prix d’usage : c’est le prix théorique que nous payons pour chaque utilisation de notre vêtement.

« Si je porte 30 fois mon t-shirt à 30€, c’est comme si je payais 1€ à chaque utilisation ». 

On réalise rarement ce calcul pour les vêtements alors que nous y prêtons attention sur d'autres achats.

Courbe usage Hopaal

 En étudiant le prix d'usage d'un t-shirt à 45€ on se rend compte : 
- qu'il coûte 15€ l'usage si on le porte 3 fois. 
- qu'il coûte 9€ l'usage si on le porte 5 fois.
- qu'il coûte moins de 2€ l'usage si on le porte plus de 20 fois. etc. 

Le prix d'usage réside donc dans la durée et le nombre de fois qu'on va porter notre vêtement. Si à l'achat il y a une différence initiale de prix entre 15 et 45€, en portant souvent et en gardant longtemps nos vêtements : la différence de prix se gomme.

Plus nous portons un vêtement : plus le prix d’usage diminue car le prix d’achat est amorti.

D’où l’importance de bien choisir ses vêtements et de s’assurer qu’on les gardera longtemps et qu’on les portera souvent. Pour ça, nous avons quelques conseils à vous partager.

Comment avoir le prix d'usage le plus bas

Pour garder et porter souvent un vêtement, 3 choses sont à regarder : 

Le besoin

Le besoin est la règle d'or. Avant chaque achat, il est crucial de se demander si nous avons réellement besoin de ce vêtement.

- Ai-je vraiment besoin de ce t-shirt émoji ?
- Avec quoi je pourrais porter ce pull ? 
- Est-ce que cette chemise ne va pas me faire doublon ?

L'idéal est de trouver des vêtements polyvalents, qui peuvent se porter à différentes occasions et en toute saison.  

Règles universelles de qualité et de durabilité

Pour utiliser au mieux ses vêtements il faut regarder deux choses. 

La qualité et le style : qui dépendent de la marque.

- les matières utilisées sont-elles de bonne qualité ? 
- la marque est-elle connue pour ses vêtements ?
- la fabrication est-elle réalisée par des ateliers reconnus pour leur savoir-faire ?
- le style est-il intemporel ? 
- pensez-vous vous lasser de ce vêtement ?
- aurez-vous régulièrement l'occasion de porter ce vêtement ? 

Dans cet idéal de durabilité, le top est de privilégier un vêtement au style intemporel avec de hauts standards de qualité. 

L'entretien : qui dépend de vous.

- respectez scrupuleusement les conseils d'entretien donnés par la marque.
- n'hésitez pas à poser des questions si vous avez un doute. 
- si un problème survient : consultez la marque pour demander réparation.
- si vous avez un petit accroc : allez dans un retouche-minute.

Plus vous prendrez soin et réparerez vos vêtements : plus ils dureront et plus le coût d'usage diminuera.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'entretien des vêtements Hopaal et des vêtements en général : nous avons rédigé une page concernant les conseils d'entretien.

Si vous souhaitez retrouver l'infographie imagée sur Instagram, c'est par là.

1 commentaire

Bravo et merci pour votre effort bienvenu de pédagogie auprès des consommateurs : cela compte aussi dans les raisons d’acheter Hopaal plutôt que " T-shirt émoji super fun à usage unique " !

KL 05 octobre 2020

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Depuis 2016, Hopaal dessine et conçoit des vêtements réalisés à partir de matières recyclées. Aucun de nous ne pouvait rester insensible aux enjeux sociaux et environnementaux de notre époque. Alors pourquoi les vêtements ? Car l'industrie du textile est excessivement polluante. C'est donc un véritable problème mais aussi une véritable opportunité de changer les choses.