2020 : le bilan de notre année

Temps de lecture : 20 minutes

Le présent article prend 20 minutes à lire. Une rapide introduction permet de cerner les grandes lignes de notre programme pour 2021 mais seule une lecture complète vous permettra de saisir nos intentions et motivations. 


Bonne lecture, n'hésitez pas à nous partager vos ressentis en fin d'article, merci.

Personne ne s'attendait à l'année 2020 mais nous nous en souviendrons. Ici, nous avons continué à faire de notre mieux pour développer les vêtements avec le plus bel impact sur l'Homme et la Planète. Nous nous souviendrons de 2020 tant pour ses imprévus que pour le regard nouveau qu'elle a apporté sur nos quotidiens et nos habitudes. 


2020 fut une année rythmée ; une année rythmée par des évènements imprévus, par l'engagement de milliers de personnes et par l'apparition de nouveaux projets engagés. Pour nous ce fut l'année de la simultanéité : impossible de ne pas vivre le moment présent dans une telle incertitude, tout est allé si vite. 


En quelques semaines nous avons réalisé à quel point faire les choses bien et localement avait du sens. Nous avons aussi remarqué une véritable inflation verte, comme si toutes les entités avaient précipitamment saisi l'urgence des enjeux environnementaux et sociaux. Comme si désormais, l'urgence de faire les choses bien et plus près géographiquement était devenue la priorité numéro une. C'est une très bonne chose et nous espérons que cet élan positif continuera. Cet essor n'est pourtant pas chose aisée car de nombreux raccourcis sont faits et il est parfois difficile de savoir ce qui se cache réellement derrière ce qui est dit. C'est pourquoi - dans cet élan positif - il nous semble encore plus nécessaire de prouver et de quantifier ce qui est fait comme ce qui est dit : nous avons besoin de preuves.

Pour 2021 le programme est simple : 
Agir,
Prouver, 
Quantifier.

Juste avant la fin de l'année 2020 nous vous avons envoyé un questionnaire, pour connaître votre ressenti et savoir ce que vous souhaitiez nous voir développer pour la suite. Nous avions déjà quelques idées mais vous nous avez permis de les enrichir et de mettre de l'ordre dans nos priorités. Le détail de ces réponses est disponible à la fin de ce bilan.

Le bilan commence juste après, le plan est le suivant : 

PARTIE 1 : les temps forts de 2020 - et ce que nous avons appris.
PARTIE 2 : vous écouter, vous impliquer  - et comment nous en avons fait notre priorité.
PARTIE 3 : le futur de Hopaal vous appartient - grâce à vos suggestions et recommandations.

Les vagues du midi, plus agréables qu'un sandwich.

Temps forts de 2020

Vivre la pandémie au jour le jour

Cette année fut décousue et déstabilisante, rythmée par la pandémie, ses restrictions et ses interdictions. Nous avons bien évidemment respecté les consignes et pris toutes les précautions nécessaires, par solidarité, par respect pour le personnel soignant et bien sûr : pour protéger les personnes les plus fragiles. Nous nous estimons très chanceux car la pandémie est restée loin de nos proches mais nous avons pu en constater les dégâts, comme partout sur le territoire. 


Côté entreprise nous avons eu très peur car l'incertitude s'est très vite installée mais nous avons là aussi été chanceux car nous nous sommes très vite organisés et vous avez été présents tout au long de l'année. Impensable donc pour nous de se plaindre. Et malgré les fermetures répétées de notre boutique de Biarritz, l'essentiel de notre activité se passe en ligne donc nous n'avons été que partiellement impactés. 


Ce qui nous a le plus frappé en revanche, c'est l'essor d'une belle volonté grandissante pour des projets plus verts, plus engagés, plus locaux. Nous avons vu beaucoup de solidarité, de prise de conscience et peu importe l'échelle : commencer au niveau personnel c'est déjà parfait. Ce que nous retenons c'est qu'une société malade peut déboucher sur une société saine. Combien de personnes ont revu leurs engagements pour l'environnement ? Combien de personnes ont pris la décision d'abandonner certaines mauvaises habitudes ? Combien de personnes ont décidé de soutenir des associations ? Cette période troublante et couverte de négatif est aussi le terreau de beaucoup de positivité et c'est exactement ce sur quoi nous souhaitons nous concentrer pour 2021.

DemocraTee, notre alternative à la Fast-Fashion

Pour en finir avec la Fast-Fashion, nous avons créé et lancé le premier t-shirt recyclé et Made in France vendu à prix coûtant, à 24€. Voilà un projet qui nous trottait en tête depuis un paquet de temps. L'objectif est simple : démocratiser la mode responsable en la rendant plus accessible financièrement. 


Faire les choses bien a un coût et ce coût n'est pas toujours accessible à la majorité. Il nous semble pourtant injuste que certaines personnes ne puissent prendre part aux enjeux sociaux et environnementaux de notre époque à cause de contraintes économiques. 


Nous avons donc sollicité les ateliers qui interviennent à nos côtés dans la fabrication de nos t-shirts pour leur soumettre ce projet à prix coûtant. Pas un de nos partenaire a hésité et chacun s'est engagé à couvrir uniquement - pour ce projet bien identifié - ses frais de fonctionnement. 


Lancé sur Ulule en février, nous avons rencontré un vif succès avec plus de 1800 contributeurs pour plus de 3000 DemocraTee commandés. Nous cherchons à péreniser et organiser DemocraTee car il y a une réelle demande et nous avons reçu des centaines de messages encourageants à démocratiser nos modes de fonctionnement. 


Merci à tous nos partenaires qui ont accepté ce projet fou. 

Merci à toutes les personnes qui nous ont soutenu. 

Pour participer à l'édition 2 de DemocraTee, en 2021 :c'est ici


Participer à la Nouvelle photo du siècle

Certains moments méritent d'être immortalisés. 


En 1966, la Photo du siècle - prise par le magazine Salut les copains - immortalisait les 47 visages des vedettes yéyé de l'époque dont Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Serge Gainsbourg, Chantal Goya etc. 


En 2020 nous sommes à nouveau 47. 47 à mener les révolutions en cours. 47 à prendre position pour un monde meilleur. La Nouvelle Photo du Siècle, non-exhaustive et immortalisée par Yann Arthus-Bertrand, rappelle que toutes nos luttes sont subtilement imbriquées et qu’il y a une interdépendance entre les luttes sociales et climatiques.

Le constat est simple : 
Pas de justice climatique sans justice sociale, pas de justice sociale sans justice climatique.

Pas de justice écologique sans justice sociale. Pas de lutte féministe sans lutte antiraciste. Pas d’égalité sans inclusivité. etc. Il est bon de savoir que le monde d’après - plus équitable et plus juste - est déjà là, car nous sommes des milliers voire des millions à agir au quotidien. Continuons nos combats, adaptons nos comportements et adoptons de nouvelles règles. Nous sommes fiers d'avoir pu représenter Hopaal et toutes les valeurs qui gravitent autour de nos actions sur cette photo. 


Parmi les personnalités présentes : Assa traore (Justice pour Adama), Lauren Bastide (journaliste), Julien Vidal (écrivain), Raphael Yem (journaliste), Maxime de Rostolan (Fermes d'avenir), Magali Payen (On est prêt), Eva Sadoun (Lita), Marie Toussaint (L'affaire du siècle) et bien d'autres.

De gauche à droite : A.Boudour, Y.Bourimech, LxC.Leca, N.Karasiewicz, E.Schmitt, M.Dardaillon, J.Faure, T.Huriez, C.Maulavé, M.De Rostolan, L.Louffok, L-J.Gautier, J.Moreau, G.Capelle, A.El Badaoui, M.Marcel, M.Payen, N.Détrie, A.Ciuciu, J.Moreau, S.Berlioux, M.Camara, M.Toussaint, R.Yam, K.Mutombo, G.Ly, P.Ludosky, S.De Freitas, L.Bash, I.Le Mouël, J.Lachal, L.Acar, Y.Ouirhrhane, J.Vidal, A.Traoré, S.Durieux, L.Ksibi, S.Grzybowsky, L.Lascary, L.Bastide, I.Rau, E.Goldfarb, I.Seddiki, S.Zouak, E.Sadoun, P.Duan, H.Ayadi.

Lancer notre première pièce en lin

Le lin est une matière naturelle incroyable encore trop peu connue du grand public. 


Hopaal s'est initialement fait connaître grâce aux matières recyclées car celles-ci possèdent de nombreuses vertus. Récemment, en nous renseignant sur le lin - qui pousse en France - nous nous sommes rendus compte que cette matière est très complémentaire aux matières recyclées. Cette fibre est naturelle, locale et elle regènére les sols. Ce type de culture mérite donc d'être soutenue car est nécessaire pour notre futur. Nous avons donc développé notre première pièce en lin et la gamme de vêtements en lin s'agrandira en 2021.

la chemisette native

Privilégier les enveloppes réutilisables Repack

Testées et mises en place dès 2019, vous êtes désormais plusieurs milliers à avoir choisi ce mode d'expédition cette année, vous êtes incroyables. Nous remarquons que de plus en plus de marques s'y mettent et que de nouvelles entreprises françaises décident elles aussi de créer leurs propres packagings réutilisables comme Hipli ; c'est une excellente nouvelle. Dès le départ vous avez montré un réel intérêt pour cette démarche et c'est grâce à vos encouragements que nous avons passé le pas. Ce projet est la preuve qu'une transition s'effectue plus rapidement lorsque tout le monde participe. 

Préparation d'une commande dans un Repack - Noël 2020.

Vous accueillir l'été dans notre boutique

Cet été 2020 nous avons ouvert notre boutique de Biarritz pour la première fois en été. Aussi étrange soit la période, quelle surprise de vous voir aussi nombreux à nous rendre visite. Nous adorons travailler sur le web mais la proximité a du bon et c'est un plaisir de discuter avec vous en direct de nos produits ou de nos prises de position. Certaines personnes sont venues exprès pour nous et pour découvrir nos vêtements, de France, de Suisse mais aussi de Belgique : un grand merci, ça nous a fait chaud au coeur. Nous avons hâte de vous retrouver cet été et de discuter avec vous de la météo, des vagues et de nos prochains projets. 

Boutique de Biarritz - Juillet 2020.

Créer des boutons à partir de filets de pêche

Chaque vêtement a un impact et il en est de même pour les détails. Depuis plus de deux ans nous travaillons avec les acteurs locaux de la côte basque pour mettre en place une filière de recyclage. Celle-ci a débouché sur un projet prometteur : transformer des filets de pêche usagés et abandonnés en boutons recyclés. Les premiers boutons ont été cousus à nos Vestes de Travail et nous envisageons de remplacer petit à petit, lorsque possible, notre gamme de boutons pour que tous nos boutons viennent de l'océan. 

Filets de pêche en attente d'une seconde vie - St Jean de Luz.

Le fonctionnement est simple : à même pas 20 km de Biarritz - un peu plus au Sud sur la côte basque - se trouve la ville de Saint-Jean de Luz et son petit port de pêche. C'est là que certains pêcheurs ramènent les filets trouvés en mer et que d'autres cherchent à donner une seconde vie à leurs anciens filets. Depuis cette année, une filière s'est organisée pour que cette matière ne reste pas abandonnée dans des entrepôts. Nous avons donc proposé de transformer ces filets, en boutons.


Sur place, un atelier s'occupe ainsi de collecter et de découper les filets : la matière est ensuite transformée en granulés puis fondue dans des moules en forme de boutons. La suite est logique : ces boutons sont cousus à nos vestes. Nous accordons une grande importance aux détails car ils peuvent faire une grande différence.

La Veste de Travail

Donner une seconde vie à nos chutes

Nos vêtements ne sont pas carrés ni rectangulaires. Les parties de nos vêtements sont toutes découpées individuellement dans des rouleaux de tissu avant d'être assemblées entre elles. Ainsi, générer des chutes est inévitable même si nous faisons de notre mieux pour les limiter et optimiser le tissu. Nous nous assurons par exemple que toutes les parties du vêtement à découper sont subtilement imbriquées pour perdre le moins de tissu possible. Ce que nous ne pouvons sauver, en revanche, nous le revalorisons. Les trop petites chutes continueront donc d'être broyées et recyclées mais les grandes chutes et les fins de rouleaux de nos vestes recyclées sont désormais transformées en bob ou en casquette. 

La découpe de nos vêtements génère des chutes que nous revalorisons en bob ou en casquette dans des ateliers français. 

Les casquettes et les bobs sont donc toujours fabriqués en quantités limitées selon nos chutes et le petit reliquat de tissu qu'il nous reste. 

Partager nos apprentissages dans des podcasts

Nous apprécions partager ce que nous apprenons et les interviews comme les reportages sont pour nous de superbes occasions pour discuter de ce que nous faisons. Tous les jours nous recevons des dizaines de messages nous demandant plus d'informations sur les origines du projet, les coulisses, nos projets futurs et notre vision de la mode. Nous essayons de mettre à disposition toutes ces infos sur le site mais pour bien y répondre nous avons besoin de temps. Ce temps, nous le prenons au micro des podcasts.


Cette année nous avons accordé 3 interviews à des podcasts : 

- Les Nouveaux Aventuriers de François Piccione.

- L'Empreinte de Alice Vachet.

- Décryptage de Maddyness.


Retrouvez tous les podcasts sur la page Presse du site.

La Veste Infinie, la première veste consignée avec 1083

La Veste Infinie est la preuve qu'une économie circulaire peut fonctionner en France, sur des produits autres que des bouteilles en verre. Le concept est le suivant : nous fabriquons une veste résistante, en France, à partir de polyester recyclé. La veste est uniquement et entièrement réalisé à partir d'une seule et même matière ; comme ça, elle est beaucoup plus facile à recycler que s'il y avait de multiples matières et de très nombreux composants. La veste est donc portée, usée et lorsque vient sa fin de vie, son ou sa propriétaire peut la renvoyer gratuitement ; la veste est ensuite stockée puis recyclée pour être à nouveau transformée en vêtement. Pour avoir remis la veste dans le circuit de recyclage, la personne renvoyant sa veste récupère 20€ de consigne, initialement compris dans le prix de la veste. 

Veste Infinie, 4 poches, pour homme et pour femme.

La consigne est donc très vertueuse car :

  • elle incite les entreprises à faire des produits durables et résistants - nous pensons d'ailleurs que nos vestes infinies sont quasi-indestructibles et qu'elles ne nous reviendront pas de si-tôt.
  • elle implique les clients dans le processus à deux étapes : lors de l'achat en payant un léger surplus et avant le recyclage en renvoyant gratuitement son produit ayant été porté et usé.
  • elle illustre parfaitement la circularité par une boucle aux multiples usages.
  • elle invite les marques à faire de l'éco-conception pour faciliter le démontage et le recyclage de leurs produits, notamment en privilégiant la mono-matière.

UNE VIDÉO PRÉSENTANT NOS VALEURS, en 1 mINUTE

Raconter notre histoire n'est pas chose aisée car nos champs d'action sont multiples. Après presque 4 ans d'activité nous tenions à réaliser une courte vidéo de présentation. Antoine et Quentin de Iye Agency nous ont proposé leur aide pour penser, tourner et monter cette vidéo où tout est dit en 1 minute : respect. Un grand merci à Antoine, Quentin, Faustine, Anaïs et Thomas - notre photographe - qui a accepté de nous prêter sa voix et sa silhouette. 

Côtoyer les grands espaces

L'océan est à notre porte et nous consacrons une bonne partie de nos journées à ses côtés. Lorsque les conditions le permettent, nous nous baignons, nous nageons et nous surfons. Mettre la tête sous l'eau est le meilleur des remèdes pour se réveiller, se rafraîchir les idées ou replacer l'attente et la patience dans nos vies où tout va vite. 


Car avant même de se jeter à l'eau, nous attendons les conditions. Nous croisons les infos et nous plaçons quelques espoirs dans la météo. Nous attendons que les planètes s'alignent et que les facteurs sur lesquels nous n'avons pas d'emprise nous laissent la fenêtre la plus large possible. Une fois dans l'eau, nous attendons. Ce n'est pas une attente vide ni une attente passive, c'est une forme de recherche. C'est de l'observation et de l'attention. Nous observons. Nous comprenons. Nous contemplons. Nous guettons. Nous nous plaçons. Nous nous déplaçons. Et nous regardons. Et nous attendons.


Nous attendons car nous connaissons la récompense. Une récompense justement à la hauteur de notre attente. La récompense de se lever sur une vague. Entrer dans l'eau nous met déjà dans un état particulier, prendre une vague est encore différent : nous nous calons sur le rythme de l'océan et nous glissons sur un support en mouvement. Même la plus petite vague procure cette sensation. De coordination. D'instantanéité. D'équilibre. De moment présent.

L'océan est un spectacle où les premières loges se méritent.

Cette année fut intense. Elle fut intense car nous avons maintenu le cap et concrétisé de nombreux projets dans une période où tout était différent et nouveau. Nous avons eu beaucoup de moments de doutes mais nous avons tenu grâce à vos retours, vos encouragements et vos messages qui nous ont motivés à maintenir nos projets et nos engagements.

La suite ne se fera pas sans vous, bien au contraire. 

Vous écouter, vous impliquer et vous donner la priorité

Nous vous proposons de manière quasi-systèmatique de prendre part aux réflexions et aux décisions de Hopaal. Tout simplement pour répondre au mieux à vos attentes. Il s'agit essentiellement des développements liés aux vêtements mais vous participez aussi très souvent à l'élaboration de nos futurs projets ainsi qu'à nos choix stratégiques. 


Qu'il s'agisse d'une nouvelle couleur de robe, d'une nouvelle matière ou d'interrogations sur les packagings, vos réponses à nos questionnaires nous aident, nous éclairent et nous motivent. Nous sommes ravis de voir que lorsque vous nous proposons de vous impliquer à nos côtés, vous le faîtes.

Études de style pour différentes pièces, masculines et féminines.

Du côté des vêtements

Vous nous avez demandé des nouveautés : en 2020, nous vous avons présenté : 

- de nouveaux produits : les bobs et les casquettes upcyclés, les bonnets en laine mérinos recyclées.

- de nouvelles couleurs : les hauts Pearl ont été déclinés en vert argile et en rose terracotta, les Pulls du Futur en couleurs chinés et pâles.

- de nouvelles matières : nous avons testé le lin français pour la chemisette Native Femme, cette matière a été très appréciée donc nous la développerons dans d'autres couleurs, toujours à partir de teinture naturelle.

- une ouverture de concept : avec la Gamme Active nous mettons un pied dans le sportswear et les prototypes sont prometteurs. Cette idée vous plaît énormément : nous avons hâte de la concrétiser.

Du côté des matières

Vous nous avez demandé plus de matières recyclées : nous l'avons fait ! La quasi totalité des matières que nous avons utilisées cette année étaient soit recyclées, soit biologiques et certifiées soit locales et naturelles, à 0,6% près. Ce n'est pas anodin : chacune de ces décisions donne du répit à la planète. Si nous avons besoin de nous habiller, il n'est pas nécessaire de le faire en détraquant la planète. Chacune de nos matières est sélectionnée pour son usage, son faible impact sur la planète et ses vertus.


Répartition  de nos achats matières en 2020 : 

  • Matière recyclée : 84%
  • Matière bio certifiée : 14,2%
  • Matière naturelle locale - lin : 1,2%
  • Matière vierge : 0,6%

Cette année, ce sont plus de 5 tonnes de matières que nous avons recyclées. Pour 2021 : nous conservons bien évidemment cette stratégie. Nous donnons la priorité aux matières recyclées et souhaitons donner plus d'importance aux matières naturelles locales telles que le lin. Pour chaque matière nous étudions les options les plus locales possibles et sélectionnons les matières les plus traçables.

Cônes et bobines de fils recyclés, en attente d'être transformés en vêtements recyclés.

Du côté de la fabrication : 

Vous appréciez connaître les lieux de fabrication : en 2020 nous avons travaillé avec des ateliers français, espagnols, portugais, allemands et italiens - qui interviennent aux étapes de recyclage, filage, tricotage, tissage et fabrication. 


Concernant la fabrication, qui représente la plus grosse partie du coût de revient d'un vêtement, nous travaillons uniquement en France et au Portugal, dans un rayon de 1000 km autour de Biarritz. En 2020, la répartition de nos dépenses de confection est la suivante :

  • France : 77,25%
  • Portugal : 22,75%

Pour 2021 : nous continuerons à privilégier la proximité, les chaînes d'approvisionnement courtes et la transparence. 

Atelier de tissage de nos étiquettes, à St-Étienne en France.

Du côté des précommandes :

La plupart de nos vêtements sont vendus alors qu'ils ne sont pas encore fabriqués. Nous allons continuer à travailler en précommandes car ce système a fait ses preuves pour limiter la surconsommation, encourager les achats raisonnés et limiter notre impact sur la planète. Nous savons que les précommandes demandent un peu d'attente de votre côté mais nous nous organisons en interne et avec nos partenaires pour : 

  • limiter les délais de livraisons,
  • faciliter les échanges des produits précommandés,
  • vous offrir plus de visibilité sur les avancées de nos productions.

Vous êtes nombreux à nous encourager à continuer ainsi ; si vous avez des questions ou des suggestions, nous restons disponibles. 

Transparence et considération

Cela n'a pas changé, nous allons continuer de vous informer de nos avancées et de vous partager nos apprentissages. Dans ce souci de transparence nous allons continuer à vous impliquer et considérer vos retours et suggestions.

Nous allons continuer à vous proposer une communication sincère, transparente et vérifiable. Nous sommes une entreprise et nous ne nous en cachons pas car nous connaissons nos motivations : nous souhaitons réconcilier l'industrie textile et le bon sens, remettre du sens là où la plupart recherchent uniquement le profit. Nous sommes une entreprise et ce n'est pas tabou, à condition de faire les choses bien. Nous n'avons pas la prétention de dire que nous allons sauver la planète car celle-ci s'en sort très bien toute seule. En revanche, nous pouvons faire des vêtements qui la respectent et la préservent. C'est pourquoi nous nous engageons sur des projets concrets et que nous essayons d'expliquer concrètement comment nous nous y prenons.

Faire ce qu'on dit et dire ce qu'on fait. 

Les plans à 2050 ne sont donc pas trop notre tasse de thé car nous préférons être dans l'action. Nous commençons à avoir de plus en plus de visibilité sur l'avenir et tous ces projets pour le futur sont exposés dans la partie "Projets à venir" du site.

Finances et dépenses

En y réfléchissant bien, cette composante est l'une des plus importantes de toute entreprise même si ce n'est pas forcément la plus agréable ni la plus facile à comprendre. 


Ce qu'il faut retenir c'est que :
  • lorsque les enjeux financiers sont la priorité : tout fout le camp ; cela se fait en effet souvent au détriment des engagements sociaux et environnementaux. La plus belle forme d'entreprise est celle qui est durable d'un point de vue environnemental, social et économique.
  • faire des plans à 2050 c'est bien, être dans le présent c'est mieux. Il est facile de prévoir de prendre des actions fortes dans 20 ans, les prendre maintenant est beaucoup plus courageux : dans les actions à mener comme sur les manières de se financer.
  • donner à des associations et compenser ses émissions c'est très bien mais insuffisant : il faut commencer par couper le robinet, réduire ses émissions puis - si nous avons le luxe de pouvoir donner et compenser : faisons-le. Trop d'entreprises se contentent de chercher un maximum de profits et d'y consacrer une infime partie à des dons : cette stratégie n'est pas durable.
  • exigez de savoir d'où vient l'argent et où va l'argent : vous connaîtrez les vraies intentions d'une entreprise, en plus de son activité quotidienne et de ce qu'elle prône publiquement.

Pour aller plus loin :

Nous distinguons trois flux distincts pourtant bien liés, à surveiller : 


⇒ D'où vient l'argent : l'argent ne tombe pas du ciel et vient souvent avec des obligations et des contraintes. Chez Hopaal nous souhaitons que notre argent proviennent uniquement de notre activité et de la vente de vêtements, ainsi nous ne rendons de compte qu'à nos clients : les principaux concernés par notre activité. 


⇒ Ce qu'on en fait, notre activité : l'argent obtenu sert une cause et finance une activité. Cette activité est-elle saine ou néfaste ? Chez Hopaal une grande partie de l'argent confié par nos clients est immédiatement réinvestie dans la fabrication de vêtements recyclés fabriqués localement par un réseau d'ateliers engagés.


⇒ Où va l'argent, ce qu'il en reste : suite aux dépenses de l'activité, que faisons-nous du reste ? Chez Hopaal une grande partie de notre argent est directement consommé par notre activité et est redistribué à nos fabricants partenaires. Ce qu'il reste - notre marge - sert des projets de développements pour améliorer nos produits, pour affiner notre démarche et est reversé à des associations environnementales.

Nous n'avons rien à cacher : l'ensemble de la répartition de nos coûts est donné dans cet article. Pour savoir où va votre argent lorsque vous achetez un vêtement Hopaal, hors TVA : 

  • 50% est directement retransmis aux fabricants pour leur savoir-faire,
  • 40% sert à rémunérer Hopaal et son équipe,
  • 9% est conservé pour développer la suite de l'aventure.
  • 1% est reversé à des associations environnementales.

Si notre mission première était uniquement la recherche du profit, nous n'écririons pas ces lignes. Nous sommes là avant tout pour proposer de nouvelles voies, vous faire part de nos recherches et de nos apprentissages et pour soutenir les personnes engagées sur le terrain. Nos dépenses n'ont jamais été élevées et nous sommes très vigilants à qui nous les confions. Dépenser n'est pas un problème, à condition de savoir où va cet argent et ce qu'il encourage. Ces pourquoi sur le prix de chacun de nos vêtements, vous retrouverez un lien discret "Comprendre ce prix" vous expliquant clairement ce que cet achat soutient. 

D'où vient l'argent et où va l'argent. 

Répondez à cette question et vous connaîtrez les intentions d'une entreprise. 

Cette liberté financière, puisque nous dépendons que de nos clients, est aussi ce qui nous permet d'être à l'origine de nombreuses initiatives telles que DemocraTee et de prendre des décisions radicales. C'est donc cruellement important : il est très difficile de prendre des décisions courageuses pour l'environnement lorsque que nous servons en priorités des intérêts financiers. Pour 2021, nous souhaitons continuer ainsi. 


Cette liberté s'accompagne évidemment de contraintes et nous avons certainement moins de moyens pour développer des vêtements ou pour se faire connaître mais ce n'est pas un problème car nous vous avons vous, pour nous soutenir, pour parler de nous et pour prendre part à l'aventure.

1% Pour la Planète, l'histoire continue

Depuis sa création, Hopaal est membre de 1% Pour la Planète. Être membre vient avec une obligation : reverser 1% de notre chiffre d'affaires à des associations environnementales, chaque année. Si nous faisons 1 million de chiffres d'affaires, nous reversons 10 000€ à des associations ; peu importe que l'entreprise soit rentable ou déficitaire, qu'il pleuve ou qu'il vente ; les associations touchent cette somme d'argent quoi qu'il arrive. 


Ce genre de décision défie toute logique économique ; nous soutenons ces associations car trop d'aberrations sont encore commises en nature, en montagne comme dans l'océan. Cet engagement financer inconditionnel nous invite à la prudence car nous souhaitons aider les associations sans mettre Hopaal en péril. 


Les deux associations que nous soutenons sont : 

- Mountain Wilderness pour la préservation des espaces montagnards.

- Coral Guardian pour la protection des récifs coralliens.

Julien, en plongée sur l'Aire Marine Protégée créée par Coral Guardian en Indonésie.

Nous sommes aussi de plus en plus nombreux à vouloir profiter des bienfaits de la nature. C'est très bien et nous en sommes ravis. Comme pour un nouveau vêtement, une nouvelle expérience ou une nouvelle pratique nécessite de se renseigner et de prêter attention aux milieux dans lesquels nous évoluons. Détruire le nid d'un oiseau ou donner un coup de palme dans un corail est vite arrivé. Nous soutenons ces associations pour le travail de restauration qu'elles mènent sur le terrain mais aussi pour le super travail de sensibilisation qu'elle font auprès du grand public et des nouveaux usagers des grands espaces. 


Pour le bien-être de la planète, nous ne pouvons que vous inviter à vous renseigner sur les lieux que vous comptez visiter, sur les petites actions à mener qui peuvent aider et à toujours, lorsque possible, privilégier les transports doux, en commun et donner la priorité aux micro-aventures près de chez vous. Et si vous partez loin, partez longtemps.

L'aventure Hopaal ne se fait pas seule. C'est grâce à nos partenaires, à nos clients, à notre communauté et à toutes les personnes qui gravitent autour de nous que nous en sommes là aujourd'hui. Cette aventure participative et collaborative nous plaît car si les décisions finales nous appartiennent, c'est bien vous qui les enrichissez et les embellissez. 


Le futur de Hopaal vous appartient

Nous ne manquons pas d'idées : ce qui nous plaît c'est de les concrétiser et de constater leur pertinence. Avec Hopaal nous nous efforçons de répondre à un besoin et nous restons très vigilants à ne pas créer de besoins inutiles. Pour éviter ça, nous vous impliquons et vous proposons de toujours nous faire part de vos remarques. 


Partout sur le site il est possible d'accéder à des questionnaires qui vous interrogent sur vos besoins, vos sensibilités et vos priorités. Chaque réponse est lue et traitée individuellement et nous permet d'organiser notre stratégie et de prioriser nos projets. 


Pour voir les produits en cours de développement : Produit à venir.

Pour voir les projets en cours de réflexion :Projets à venir.


Fin 2020, nous vous avons soumis un questionnaire, le plus ouvert possible, pour définir nos priorités et savoir ce qui vous plaît chez Hopaal ainsi que ce qui pourrait être amélioré. 


Voici les questions posées et le résumé des réponses obtenues : 

#1 - Est-ce que nos vêtements vous plaisent  ?

La Gamme Active vous intéresse énormément et ce qui vous plaît ce serait de pouvoir aller partout avec des vêtements Hopaal, de la tête aux pieds. Si cela nous semblait impossible il y a quelques années, cela nous semble désormais tout à fait possible. Nous avançons progressivement : les deux chantiers prioritaires sont pour vous les pantalons et les chaussures. Nous y travaillons.


Côté vêtement vous attendez une qualité irréprochable. Nous donnons la priorité à l'impact mais cela ne justifie en aucun cas une qualité moindre, la durabilité étant au coeur de l'impact d'un vêtement. C'est pourquoi nous tenons à ce qu'il soit impossible de faire la différence entre l'un de nos vêtements recyclés et un vêtement conventionnel. Certains de nos vêtements sont d'ailleurs plus robustes que des vêtements conventionnels.

#2 - Quels sont les vêtements que vous souhaitez nous voir développer ? 

Dans l'ordre : pantalon, chaussures, chemises femme, vêtements techniques, parka de pluie. Entendu, on s'y met ! Notre simplicité minimaliste vous plaît mais vous aimeriez voir - parfois - quelques couleurs pétantes. Retrouvez ici tous les produits en développement.

#3 - Est-ce que notre niveau de transparence vous plaît ?

Notre niveau de transparence vous plaît, à tous les niveaux et plus nous vous donnons d'infos, plus vous souhaitez en avoir. C'est une excellente chose : nous souhaitons travailler à livre ouvert. Vous avez confiance et vous nous en faites part : c'est très gratifiant pour nous. Parfois vous souhaiteriez en savoir plus sur la répartition de coûts et sur l'organisation interne de l'équipe : qui fait quoi, comment et pourquoi. Un article a été rédigé sur le sujet du prix et un blog verra sûrement le jour cette année pour répondre à vos interrogations.


Vous connaissez donc nos intentions et vous appréciez lorsque celles-ci sont clairement formulées et incarnées. Nous le faisons ponctuellement via nos réseaux ou la rédaction d'articles mais des projets comme DemocraTee vous plaisent d'autant plus car ils sont la preuve de nos engagements. Nous allons donc pérenniser DemocraTee et augmenter la fréquence de nos prises de position.

#4 - Quelle est LA chose que vous souhaiteriez savoir sur Hopaal ? 

Vos messages étaient incroyables : vous voulez tout savoir. Nous sommes sur le sujet et croyez-nous c'est long ! Dans l'ordre vous souhaitez en savoir plus sur l'équipe derrière Hopaal, sur les coulisses de notre activité, sur la vision générale et nos motivations ainsi que la signification de Hopaal. C'est marrant, le sujet intrigue toujours autant depuis désormais quatre ans. 


Les choses que vous souhaiteriez savoir sont : 


- la répartition de nos coûts : pour en savoir plus, consultez l'article suivant.

- l'histoire de nos fabricants et le choix de nos matières : voir les pages dédiées à nos fabricants  et nos matières.

Les choses auxquelles il n'y a pas de réponse sur le site : 


- ce que signifie Hopaal : Hopaal n'a pas de signification particulière mais n'a pas été choisi au hasard non plus. Nous vous détaillerons tout courant 2021 à travers un article dédié.

- d'où vient notre coton bio : notre coton bio provient actuellement de Turquie et de Côte d'Ivoire, de coopératives engagées et certifiées GOTS - le label le plus strict en matière de culture biologique. Pour 2021, il proviendra exclusivement d'une coopérative agricole basée en Tanzanie où le coton est uniquement arrosé par eau pluviale, nous sommes en pleine transition.


De manière générale le niveau de transparence vous plaît et la plupart des infos que vous cherchez sont accessibles. Celles qui ne le sont pas seront rapidement publiées, sur le site ou sur le blog.

#5 - Nous envisageons de commencer un blog sur Hopaal, l'industrie textile et l'environnement : est-ce que l'idée vous plaît ?

Le sujet du blog vous intéresse vivement et vous souhaitez en savoir plus sur l'industrie textile, le greenwashing, l'écosystème des marques responsables et le savoir-faire français. Nous commencerons petit à petit et vos retours sur la pertinence de nos articles seront les bienvenus. Vous attendez aussi de nous que nous prenons position par rapport à l'actualité et aux phénomènes de mode.

#6 - Sur le blog, quels sont les sujets que vous souhaitez nous voir traiter en premier ?

- Ce que signifie Hopaal. 

- Quelle est notre vision pour le futur de la mode.

- Comment éviter le greenwashing.

- Ce que nous pensons des matières et de leurs usages. 

- Ce que nous savons sur les matières et le savoir-faire français.

#7 - De manière générale : qu'est-ce qui vous plaît chez Hopaal ?

Vos compliments nous ont fait chaud au coeur et nous tenons à rappeler que nos engagements sont au moins à la hauteur de votre implication. 


Ce qui vous plaît : 

- Nous avons de forts engagements.

- Nous prenons position pour des causes justes.

- Nous sommes pionniers, innovants et radicaux.

- Nous sommes simples.

- Nos vêtements sont robustes et intemporels.

#8 - De manière générale : qu'aimeriez-vous que l'on développe ou améliore chez Hopaal ?

Vous aimez nous voir monter de nouveaux projets et montrer la voie. Vous souhaitez nous voir nous diversifier, agrandir notre gamme et proposer plus de choix dans nos vêtements. Vous souhaitez aussi nous voir faciliter le choix de la taille lors de vos commandes et proposer plus de tailles, plus petites comme plus grandes. Concernant les tailles nous y travaillons et pour les prochaines précommande nous vous proposerons plus de tailles.


Vous aimez nos prises de parole ; vous souhaitez que celles-ci continuent, s'intensifient et que nous continuions à militer pour la préservation de l'environnement. Vous souhaitez nous voir également prendre position sur le sujet de l'inclusion et de la diversité. Ce sujet fait bien évidemment partie de nos priorités. 


Côté vêtement, vous nous invitez à développer quelques couleurs plus tapent à l'oeil pour les personnes souhaitant se démarquer.

Nous en ferons donc "plus" mais nous ferons surtout des choix, car le temps de nos journées n'est pas illimité. Nous tenons à rester très vigilants sur l'équilibre pro-perso que nous avons en interne. Nous ferons donc "plus" et nous ferons aussi "mieux", grâce à vos conseils. La stratégie numéro #1 reste la même : priorité à notre communauté, car sans vous nous ne serions pas là. 

Extraits photos de notre dernier shooting.

VISION ET FUTUR

Les matières recyclées et la fabrication locale ne sont que la partie visible de l'iceberg mais ce sont aussi grâce à ces deux engagements que nous nous faisons connaître. Donc voici notre stratégie concernant ces sujets : 

Matières

  • une matière pour un usage : afin d'utiliser au mieux les propriétés de chaque fibre,
  • privilégier les fibres recyclées,
  • limiter les mélanges de fibres et faciliter la recyclabilité de nos vêtements en fin de vie,
  • explorer la piste des fibres réellement biodégradables,
  • donner de l'importance aux fibres naturelles locales telles que le lin et le chanvre.

Fabrication

  • préférer la proximité et les circuits courts,
  • donner la priorité à la fabrication française et continuer à consacrer plus de la moitié de nos dépenses à des ateliers français. En 2020, 77,25% de nos dépenses "fabrication" vont en France, 22,75% au Portugal.

Pour le reste, nous continuons à nous engager 

  • stockage et logistique : limiter le transport d'air, favoriser les packagings recyclés et réutilisables, interdire l'usage de polybag.
  • organisation interne : offrir de la liberté et de la flexibilité, faire confiance et grandir ensemble.
  • transparence : dire ce qu'on fait, nous n'avons rien à cacher. Faire ce qu'on dit, pas de blablas.
  • écosystème : soutenir les partenaires avec lesquels nous travaillons et les mettre en avant.
  • financement : conserver notre indépendance.
  • prise de position : prendre la parole pour exprimer notre ressenti par rapport aux sujets d'actualité et aux sujets qui nous touchent.

LE PROGRAMME Pour CETTE ANNée

2021 sera l'année de la proximité : tant pour les matières, la fabrication que pour votre implication et que pour nos achats : ayons une approche locale et raisonnée. 


2021 sera l'année de l'instantanéité : non pas de la précipitation mais apprenons à vivre dans le présent, savourons chaque instant : nous savons que tout peut très vite changer. 


2021 sera l’année de la créativité : sur les vêtements que nous vous proposerons, sur les messages abordés comme sur les projets que nous mènerons. 

Merci de nous soutenir, n'hésitez pas à réagir en commentaires.

partager l'article

COMMENTAIRES

Continuez comme ça !! Bon courage pour 2021 :) 
ENZO - 12 Février 2021

Merci pour votre engagement et votre investissement pour créer des vêtements toujours plus respectueux ! 🌱🌺😊
claire - 12 Février 2021

Dans la même lignée que la veste infinie consignée, est ce possible d'imaginer un système de récupération de pull du futur ou de t-shirt hopaal pour les recyclé ou faire de la seconde main ?
claire - 12 Février 2021

Ça fait déjà 3 ans que je vous suis, vous êtes merveilleux, merci pour votre transparence !
anna- 12 Février 2021

Pour moi, Hopaal est l'une des marques les plus engagée et aboutie du secteur de la mode responsable en France. Et pourtant vous continuez à vous remettre en question, à toujours aller plus loin. C'est pour cela que nous vous suivons et adhérons à vos produits, votre philosophie et votre honnêteté. Merci pour ce rapport annuel.
VANESSA- 15 Février 2021

L'aventure de Hopaal ne cesse de me surprendre, ne vous arrêtez jamais, merci pour exister !
carlos- 16 Février 2021