La mode et l’écologie

La mode et l’écologie

20 avril, 2017

Faire des vêtements en étant soucieux de l’environnement : c’est possible ! Bio, écologiques, durables, recyclés nos habits deviennent eco-friendly. Loin du greenwashing pratiqué par les grandes enseignes oeuvrant en faveur de la fast fashion, la mode voit se développer de plus en plus d’initiatives écologiques moins impactantes pour l'homme et la planète.

Des tissus écologiques

Mode et écologie, deux mots compatibles !

Nous ne pouvons que constater les dégâts de l’industrie du textile sur notre planète. Se plaçant, non peu fière, au second rang des industries les plus polluantes du monde, cela engendre des répercussions notoires sur les populations. Les vêtements écologiques doivent être produits en respectant l’environnement et en minimisant l’impact de la production sur la nature. Plusieurs phénomènes sont apparus : les vêtements bio, les vêtements écologiques et les vêtements recyclés afin de concilier mode et développement durable. La fast fashion, nous le savons, n’est pas un modèle viable. C'est pourquoi un retour à la slow fashion ou slow wear est aujourd'hui nécessaire.


Des impacts à court et long terme

La production textile nécessite plusieurs étapes qui vont impacter l’environnement. La plupart de nos vêtements contiennent du coton, une plante qui demande énormément d’eau et qui utilise un quart de la production mondiale des pesticides. Par la suite, si elle n’est pas réglementée et certifiée la confection va donner lieu à plusieurs processus nocifs aussi bien pour la planète que l’Homme, comme le traitement des fibres, la teinture, et autres. Les impacts de l’industrie textile sur l’environnement ne se limitent pourtant pas au court terme. Les pesticides utilisés s’infiltrent dans les nappes phréatiques et seraient à l’origine de la mort de 22 000 travailleurs par an selon l'OMS. La pollution des terres et rivières aux environ des champs de coton ont pour conséquence directe la diminution de la qualité de vie des populations.

Le coton biologique

Dire adieu aux pesticides

Depuis quelques années déjà le bio s’invite dans notre assiette, notre salle de bain et même dans notre dressing. De plus en plus de marques de vêtements bio voient le jour afin de ne plus faire subir à notre planète les méfaits des pesticides. Les matières premières d’un vêtement bio - coton, lin, chanvre - doivent être cultivées selon les principes de l’agriculture biologique : les OGM sont interdits, les récoltes se font manuellement et une technique de rotation des cultures permet de ne pas trop appauvrir les sols. Afin de lutter tout de mêmes contre les insectes venant altérer les cultures il peut y avoir un recours à des insecticides naturels et des techniques de lutte biologiques.

Le recyclage des vêtements

Les vêtements bio constituent la majeure partie du marché des vêtements écologiques, cependant le recyclage est une alternatives encore moins impactante. En effet, la matière première est déjà disponible : elle se trouve dans nos dressings ! Les vêtements recyclés sont écologiques - économie des ressources, d’énergie et impact moindre sur l’environnement - et peuvent être bio si comme chez Hopaal ce sont des chutes de tissu en coton biologique qui sont recyclées. La culture du coton est très demandeuse en eau : sur les 2700 litres d’eau nécessaires à la confection d’un T-shirt en coton, la majeure partie sert à arroser les plants de coton - bio ou non - contre 50 litres pour nettoyer les fibres recyclées. À terme, le recyclage n’est pas une alternative mais une nécessité pour habiller plus de 7 milliards de personnes.

Du fil écologique

Pour des vêtements écologiques et durables

Il existe plusieurs labels pour garantir que les vêtements produits sont écologiques comme le GOTS pour les vêtements biologiques et GRS pour les vêtements recyclés. Grâce à ces certifications nous pouvons attester que les vêtements sont durables et écologiques. Cependant d’autres labels sont nécessaires pour s’assurer des bonnes conditions de travail et de la redistribution équitable de la valeur sur la chaîne de production.





Articles semblables

L'histoire du T-shirt
L'histoire du T-shirt

03 mai, 2017

La première définition du T-shirt est apparue dans les années 1920, c'est alors “un sous-vêtement généralement en coton, sans col et à manche courtes".

Voir l'article entier

La Fashion Revolution Week
La Fashion Revolution Week

26 avril, 2017

Le collectif Fashion Revolution rend hommage aux victimes du Rana Plazza et sensibilise à la mode éthique tous les ans avec la Fashion Revolution Week.

Voir l'article entier

La pollution marine
La pollution marine

24 avril, 2017

L’eau recouvre près de 70% de la surface de la Terre ce qui lui donne sa couleur bleue mais elle ne représente en réalité que 0,023% de sa masse totale.

Voir l'article entier

Guide des tailles

Guide des tailles - Homme 

S
M
L
XL
 
Tour de poitrine
88 - 93 94 - 99 100 - 105
106 - 111
cm

               

Guide des tailles - Femme

S
M
L
XL
 
Tour de poitrine
84 - 87 88 - 91 92 - 95
96 - 100
cm

 

 

Newsletter

Pour rester au courant des actualités sur les produits Hopaal, les promotions, les articles de notre blog ainsi que les actions que nous réalisons grâce aux 10% pour une cause qui importe, inscrivez-vous ci-dessous.

Pas d'inquiétude, nous sommes comme vous, nous n'aimons pas le spam.

Recevez 10% réduction sur votre première commande