Ce site Web a des limites de navigation : il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

DemocraTee fait son grand retour : 10 jours pour rendre obsolète la Fast-Fashion

Maillots de bain : se baigner sans tout détraquer

Le bon sens. Ce sont souvent le bon sens et l’observation qui nous font prendre les bonnes décisions. En choisissant de créer ses maillots de bain à partir de bouteilles plastique recyclées, Hopaal a tenu à limiter l’impact environnemental lié à leur production. Comment ? En composant avec l’existant.

Ce choix d’éco-conception est né d’un constat : puisque la matière existe déjà, utilisons-la

Dans les années 1960, on assiste au boom du plastique. Mobilier, design, industrie textile, mode, décoration, le plastique s’invite dans tous les domaines de la vie quotidienne. Aujourd’hui, le fantastique plastique est devenu folie dramatique. Au cours de ces 60 dernières années, sa croissance a été exponentielle : aux 2,3 millions de tonnes de plastiques produites en 1950 s’opposent les 460 millions en 2019. Résultat ? Le visage de nos terrains de jeu préférés se dégrade. Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastiques finissent par tapisser les fonds marins. Hopaal a choisi de replacer cette surconsommation irrationnelle au centre de sa créativité. Il nous a ainsi semblé nécessaire et primordial d’imaginer des maillots de bain capables de limiter, à leur échelle, cette pollution.

Toutes les grandes innovations ont un secret. Voici celui qui se cache derrière la transformation de bouteilles plastique en maillots de bain Hopaal. La formule magique est simple, et elle se décompose en quatre étapes. De la bouteille plastique au fil de vos maillots de bain : voici le secret

Composition de notre maillot de bain Récif 100% recyclée : 72% polyester recyclé, 28% élasthanne recyclé. © Sarah Witt

De la bouteille plastique au fil de vos maillots de bain

Si vous avez déjà poussé la porte de notre boutique Hopaal à Biarritz, vous avez sans doute remarqué ces contenants qui détaillent visuellement les différentes étapes de recyclage. Un premier bac regroupe quelques bouteilles pliées. Dans un deuxième, elles sont transformées en granulés. Le troisième contenant renferme une matière encore plus fine et le dernier consigne un fil, un seul et simple fil, base de toute confection. Mais en quoi consiste précisément le processus de transformation d’une bouteille plastique en l’état de fil ?

Boutique Hopaal Biarritz

Les bacs expliquant le processus de recyclage sont bien rangés sur l'étagère, à gauche de la photo.

 

1 - Étape de filature en Italie

Pourquoi part-on jusqu’au nord de l’Italie ? Tout simplement parce qu’en France, il n’existe pas encore de filature de ce genre. Nous faisons donc une première halte au plus près de chez nous, à proximité de Turin où l’entreprise Sinterama collecte les bouteilles en plastique usagées, les transfère puis les trie par couleur, composition et selon leur qualité. À travers sa marque déposée Newlife™, Sinterama nous garantie l'origine de son approvisionnement en matière plastique recyclée.

Une fois que le bon plastique est séparé du mauvais, les bouteilles sont lavées, compactées puis broyées jusqu'à ce qu'elles soient réduites en copeaux, en paillettes, en minuscules granulés. Ces particules de plastique forment alors un amas de matières solides qui est ensuite chauffé et fondu à l’intérieur de grands entonnoirs. Ces confettis sont extrudés afin de former une matière liquide dite "nouvelle" (l’extrusion est obtenue par écoulement des matières liquides). Cette matière unie part ensuite dans des filières puis sera refroidie pour enfin redevenir une matière solide. On en fait alors des filaments synthétiques longs, continus, qui seront par la suite coupés en petites fibres. Ces fibres sont tordues et torsadées afin de créer un fil qu'on pourra alors insérer dans le circuit habituel d'une fibre synthétique. Dès cette étape, nous entrons dans un processus traditionnel de fabrication. Nos partenaires au Portugal sont experts en matière de textile.

Au Portugal, les partenaires avec lesquels nous collaborons sur la partie confection de nos maillots de bain sont experts en matière de textile.

 

2 - Étape de tricotage et de tissage en France

Sofileta, entreprise de tricotage et tissage française basée à Bourgoin Jallieux près de Lyon, achète cette matière dite “nouvelle” et en tricote une maille. Après préparation du tissu, ce fil est pelotonné dans un rouleau. C’est cette bobine 100% polyester recyclé, certifiée Oeko-tex* que nous leur achetons. Ce fil est obtenu grâce à un recyclage post-consommation puisque revalorisé à partir de déchets - des bouteilles plastique - ayant déjà eu un usage.

“Au-delà du travail esthétique autour du rétro, nous avons tenu à créer un maillot de bain qui a du sens, un vêtement non-toxique qui s’adapte aux enjeux environnementaux d’aujourd’hui.” Mathilde, designer Hopaal

3 - Étape de confection au Portugal 

Pourquoi implanter le processus de fabrication au Portugal ? Hopaal répartit habituellement ses productions entre la France et le Portugal. Concernant les maillots de bain, nous avons désigné le Portugal pour garantir une qualité exemplaire et assurer un prix raisonnable à vos vêtements. Depuis notre création, nous entretenons des liens étroits avec les ateliers portugais que nous considérons désormais comme de véritables partenaires. Ils ont en tête nos priorités, composent avec nos enjeux aussi bien sociaux qu’environnementaux, et partagent nos valeurs éthiques. Nous leur faisons confiance.

Biarritz-Turin : 1078 km. Biarritz-Porto : 813 km. Voyage de proximité, confection éco-responsable et fabrication locale pour vos maillots de bain Hopaal.

En comparaison avec l’industrie textile habituelle, Hopaal a recours à un processus de fabrication local puisque la confection voyage dans un périmètre restreint de 1000 km.

En soutenant une filière 100% européenne, nous réduisons de moitié la consommation d’énergie ainsi que l’impact carbone du processus de fabrication de nos maillots de bain en polyester recyclé par rapport à une fibre vierge. Vos maillots de bain Hopaal sont donc à la fois non-toxiques mais ils sont aussi le fruit d’un travail collaboratif avec des partenaires qui jouent le jeu d’une mode éco-responsable respectueuse de l’environnement.  Inspiré de l'océan, ce maillot Hopaal est taillé pour les activités de plein air.

 Inspiré de l'océan, notre maillot Océan Bleu marine est taillé pour les activités de plein air : 100% recyclé et fabriqué en circuit-court.

 

4 - Étape de recyclage pré-consommation en Allemagne

Le saviez-vous ? La composition d’un maillot de bain recyclé inclue inévitablement l’intégration de nouvelles fibres. En effet, l’élasthanne est la seule matière à pouvoir conférer aux maillots de bain leur élasticité, leur souplesse, leur légèreté, leur confort et leur effet proche de la peau. Il leur donne notamment la possibilité de se plier aux exigences de vos activités sportives les plus audacieuses.

L'élasthanne utilisé dans les maillots de bain Hopaal est issu du recyclage industriel, dit “pre-consommation”, c’est-à-dire la revalorisation des pertes de production lors du processus de fabrication d’élasthanne vierge. Ces chutes de matières issues des filatures, des usines de tricotages et des atelier de confection étaient, il y a encore quelques années, jetées. Elles sont aujourd’hui récupérées, recyclées puis transformées en un fil d'élasthanne, évitant un gaspillage de matières considérable. S’en suivent toutes les étapes d’effilochage qui consistent à transformer les textiles en matière première afin de les réintégrer dans un nouveau cycle d'usage. . L’entreprise chargée de cette transformation avec laquelle nous collaborons se situe en Allemagne. Nous pratiquons également ce recyclage pré-consommation pour la confection d’autres vêtements tels que nos pulls en laine Mérinos, nos bobs ou nos chouchous

Cette année encore, notre toute dernière collection de maillots de bain n’échappe pas au protocole du recyclage. Chaque pièce - le short Mangrove tout comme notre maillot de bain historique Horizon - est 100% recyclée. Notre nouveau maillot de bain Récif se compose notamment de 87% de polyester recyclé et de 13% d’élasthanne recyclé.

C’est la seule et unique fois où nous nous réjouissons de voir des bouteilles plastiques flotter à la surface de l’eau, sur une planche de surf ou dans les rouleaux. L’océan est un espace grandiose de liberté mais cet été, il reste une règle à respecter : se baigner sans tout détraquer.

**Le label oeko-tex garantie l’absence de substances nocives pour l'environnement, pour la santé de ceux qui travaillent dans l'usine ainsi que des consommateurs. De plus, les traitements de séchage rapide utilisés sont sans PFC, produit chimique connu pour être un dérivé du pétrole.

Nos vêtements préservent la planète

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.