Ce site Web a des limites de navigation : il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Le lin : du champ à vos épaules

Avant le vêtement, avant même de travailler son design ou de définir sa couleur, il y a l'enjeu de la matière. Et c’est de cette matière, de sa production, dont nous souhaitons vous parler. La France produit à elle seule 75% du lin textile de la planète. Fact. Quand on porte du lin, c’est donc un bout de France qu’on affiche sur les épaules, c’est un morceau de Normandie aussi, la première région productrice mondiale de lin fibre.

Pour comprendre l’origine et le développement de nos T-shirts et chemisettes en lin, nous sommes allés à la rencontre d’agriculteurs biologiques convaincus, de semenciers, agronomes, teilleurs, peigneurs, filateurs, tisseurs et tricoteurs basés près de Caen en Normandie. Parce que c’est avant tout leur travail que vous portez sur vos épaules, nous sommes heureux de vous partager les coulisses de leur fabrication : 5 phases naturelles pour transformer la plante en fibre, puis la fibre en fil de lin.

Hopaal champ de lin normand

Champ de lin normand.

ÉTAPE 1/5

La culture

Semé entre mars et avril, le lin a besoin de 100 jours pour arriver à maturité et atteindre un mètre de hauteur. Pluie, vent et éclaircies sont des conditions idéales pour sa culture : la Normandie, leader de la production mondiale du lin, s'y prête parfaitement. À la mi-juin, et pendant deux semaines, le lin fleurit et colore les champs d'un bleu singulier. Après la floraison, il est arraché mécaniquement par tracteur et laissé couché à même le champ afin qu'il sèche naturellement. C’est ainsi que le lin de votre chemisette Native pousse avec délicatesse, dans des conditions éco-responsables et localement.

Hopaal lin en fleur

Le lin, en fleur.

ÉTAPE 2/5

Le rouissage

Véritable étape clé pour une fibre de qualité, le rouissage est un procédé de macération réalisé au mois d’août qui, par l'alternance de la pluie, du soleil et du vent, va venir naturellement détacher la paille de la fibre. En fonction des conditions météorologiques, cette étape peut durer de 2 semaines à 3 mois. Son objectif : rendre la fibre à la fois souple et solide. Lorsque les pailles sont suffisamment sèches, elles sont enroulées et stockées à l'abri dans un hangar afin d’éviter que la rosée ne vienne altérer la qualité de la fibre.

https://ucarecdn.com/505291ea-e44d-4f35-a0fc-c08f7e3b4872/-/format/auto/-/preview/3000x3000/-/quality/lighter/©S.Randé---CELC---Confédération-Européenne-du-Lin-et-du-Chanvre-_2_.jpg

Récolte : le lin est arraché mécaniquement et non coupé avant de sécher en plein soleil. Photo par S.Randé - CELC - Confédération Européenne du Lin et du Chanvre
 

ÉTAPE 3/5

Le teillage, ou broyage

Après le ramassage, le teillage est la séparation entre la tige solide du lin - le “bois” ou “anas” - de la fibre. Il est primordial d’extraire ces fibres de façon mécanique, une opération réalisée avec une grande précision qui ne requiert aucun produit chimique. Les fibres qui nous intéressent pour la fabrication textile sont concentrées dans l'enveloppe externe de la tige centrale. En revanche, cette tige centrale, à la fois dure et cassante, ne sera pas utilisée pour le textile mais sera revalorisée pour d'autres usages comme l’isolation et la litière pour chevaux. Une fois séparées, ce sont les fibres longues, représentant 15 à 25 % de la plante, qui serviront à réaliser nos vêtements. Ces fibres sont ensuite triées à la main pour ne conserver que les meilleures fibres puis ensuite conditionnées en balles rondes ou rectangulaires d'environ 100 kg. 

https://ucarecdn.com/b008c026-f78c-4b66-ba79-66940fde3461/-/format/auto/-/preview/3000x3000/-/quality/lighter/DSC03646.jpg

Une fois teillé, le lin est conditionné en balles ou en rouleaux.

ÉTAPE 4/5

Le peignage, filage, tissage et tricotage

Le peignage constitue la toute première opération de filature. Son but est d’aligner les fibres entre elles pour créer un ruban de fibres de lin doux et soyeux, semblable à des cheveux, afin de préparer le filage.

Le filage représente l’étape de transformation des fibres en fil. Pour être filé, le ruban est immergé dans une eau à 60°C permettant d'obtenir des fils suffisamment fins pour l'habillement.

Ces fibres sont torsadées afin d’obtenir un fil long et résistant. Ce fil est ensuite tissé à Éloyes dans l'est de la France, une étape réalisée notamment pour nos chemisettes Native. Ce fil à base de lin naturel est tricoté à La Rivière-de-Corps (Aube) à l’image de notre haut Estival Jasmin ou encore à Lyon par la bonnetterie Gautier pour nos T-shirts Époque.

https://ucarecdn.com/b64252ab-7bf2-4fe3-8901-f06b31d22b27/-/format/auto/-/preview/3000x3000/-/quality/lighter/DSC04381.jpg

Le peignage, effectué par des peignes très fins, permet d’éliminer les derniers restes de paille afin d'obtenir un fil de lin soyeux.

ÉTAPE 5/5

La confection

La confection rassemble le découpage puis l’assemblage de rouleaux de tissus ou de mailles, une ultime étape réalisée dans nos ateliers partenaires, nécessaire à la fabrication des vêtements en lin. Nous sommes heureux d’annoncer qu’à l’heure actuelle, de nouvelles pièces Hopaal sont en cours de développement telles qu’une série de caleçons, des chemisettes et des jupes.

https://ucarecdn.com/2247bce7-878a-4feb-9095-d92bb0ff031b/-/format/auto/-/preview/3000x3000/-/quality/lighter/DSC03509.jpg

De la fibre au fil de lin : résistant, confortable, élégant et d'une grande qualité.

En développant des vêtements en lin, nous soutenons une filière française ultra locale.

Chez Hopaal, nous croyons aux filières d’excellence françaises de tradition capables d’illustrer nos priorités éthiques et environnementales. C’est pourquoi, conscients de ses vertus naturelles et de sa production écologique et locale, nous accordons de plus en plus d'importance au lin. En faisant le choix d’utiliser une matière qui pousse localement, aussi connue pour être l'une des plus solides des fibres végétales, Hopaal soutient le savoir-faire Français, favorise une culture de proximité basée dans le nord-ouest de la France et encourage une consommation proche du lieu de production. C’est tous ensemble que nous pouvons développer un écosystème vertueux et local.

Nos vêtements préservent la planète

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.