Portrait : Thomas Lodin

  • Nom : Thomas Lodin
  • Age : 26 ans
  • Passions : Photographie, Surf longboard
  • Camp de Base : Biarritz, Pays-Basque
  • Origine : Bretagne, France
  • Identifiant instagram : @thomaslodin

Un nom qui vous est Familier

Thomas Lodin, son nom vous dit définitivement quelque chose, il est écrit en copyright de toutes les photos qu’on utilise.

C'est quel genre de personne ?

Thomas Lodin est ce qu’on appelle un kiffeur actif. Car, comme il le dit lui même, il est conduit par l’objectif de faire ce qu'il lui plaît mais ne reste pas les mains dans les poches pour autant.

À 13-14 ans il découvre la photo et voit naître un vrai goût pour trouver le meilleur cadrage avec le meilleur jeu de lumière. Ses première photos sont prises à l’occasion de sessions BMX, avec ses amis, dans l’immense skate park “Le Hangar” à Nantes.

Ce qui résume assez bien son adolescence…

Un kiffeur actif vous avez dit 

Il a passé les étés de son enfance à jouer dans les vagues et à s’essuyer les joues pleines de miettes de galettes. C’est là-bas, à St Michel, que son frère lui fait découvrir le surf. Il a alors 16 ans. C’est également à ce moment là que son œil d'artiste commence à se préciser et s'intéresser à l’océan.

Comme il passe la plupart de son temps à Nantes, c’est toujours le BMX qui est le plus présent de ce que l’on peut déjà appeler son travail.

En parallèle du lycée, il tient un blog sur le BMX et décroche son premier contrat pour une très très grosse marque de boisson énergisante à 18 ans. Il obtient son Baccalauréat Scientifique et se dirige vers des études de design graphique tout en enchaînant les contrats de prestation photo et en continuant à surfer dès qu’il peut.

Il arrive à Biarritz en 2014 après un stage chez un photographe qui travaille notamment pour la World Surf League (anciennement Association of Surfing Professional). Il a alors 21 ans et 3 années en école de design graphique.

Et pourquoi vous travaillez avec lui ?

Parce qu'il puise son inspiration dans la nature, la lumière et l’océan, parlez lui de photo en studio vous comprendrez… Et ça se ressent pendant nos shooting : il prend un réel plaisir à être dehors et sait s'adapter à son environnement pour en tirer les meilleurs clichés.

Et pourquoi il travaille avec vous ?

Hopaal pour lui c’est : “une excellente initiative car le virage vers une société plus respectueuse de la nature est porté par notre génération et Hopaal prouve que ça marche même en terme de business”.

Pour lui, la meilleure invention d’un point de vue environnemental serait des moteurs électriques compatibles avec des anciennes voitures.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés