Les fibres textiles classiques, bio et recyclées

De la fibre au vêtement

Le textile nous entoure, accompagne et facilite notre vie au quotidien. Pour mieux connaître le textile et le tissu il est important de savoir de quels types de fibres il se compose. Trois grandes familles se distinguent : les fibres végétales issues des plantes, les fibres animales issues des poils ou des plumes et les fibres synthétiques issues de recherches scientifiques sur les polymères dans les années 50.

Les fibres végétales - classiques et bio - et animales

Les fibres végétales les plus connues sont le coton, le lin, le chanvre et le jute. Pour les obtenir il faut les cultiver et les récolter. En France nous cultivons surtout le lin. Les avantages de ces fibres sont la respirabilité, l'absorption et la légèreté. Il existe des cultures biologique, opérant dans le respect de l'environnement, elles refusent le recours aux pesticide. La nature leur dit merci.

Les particularités des fibres animales

Les fibres animales sont la plupart du temps de la fourrure ou des plumes d’animaux. Les plumes sont très utilisées pour faire des duvets de doudounes ou de sac de couchage. Elles sont cependant, de plus en plus remplacées par des fibres de polyester qui coutent moins cher et sont tout aussi isolantes. Les techniques de tonte ont parfois été remises en cause. Les fournisseurs de laine ou de plume se doivent d'être transparents sur la manière dont sont traités les animaux, normal me direz-vous... oui, mais ça n'a pas toujours été le cas.  Il y existe également des fibres textiles très particulières telles que la soie : il s’agit d’un fil issu de vers ou d’araignées. Les fibres animales ont pour avantages d’être chaudes, légères et respirantes.

Les fibres synthétiques classiques...

Les fibres synthétiques les plus connues sont le polyester, le nylon, l’acrylique ou encore l'élasthanne. La plupart sont des dérivés du pétrole mais peuvent aussi provenir de source naturelle comme l’amidon de maïs. L’avantage de ces fibres créées par l’homme est leurs fantastiques propriétés tant au niveau de leur résistance, que de leur longueur et que de leur forme. Comme tout est contrôlé il est facile de donner à la fibre les propriétés dont on a besoin. Avec le polyester par exemple si nous voulons réaliser un vêtement de sport nous aurons besoin de fibres droites. Et "clap" elles seront donc droites. Cependant si on a besoin de réaliser un duvet et de le remplir avec du polyester, on aura besoin de donner au polyester une structure frisée pour qu'une fois mélangé, il capture et emprisonne des petites capsule d'air, lui donnant son pouvoir isolant. Et "clap" frisé il sera.

...et recyclées

Un autre avantage non moindre, ces fibres peuvent être recyclées à l’infini. Il est ainsi possible d’obtenir du polyester recyclé d’excellente qualité à partir de bouteilles plastique recyclées. Ce qui est impossible avec les fibres naturelles car au fur et à mesure que nous les recyclons ces fibres sont broyées donc de plus en plus petites. Il devient alors très difficile de les assembler en un fil fin de qualité.

Les fibres, la base du textile

Chaque fibre possède ses propres caractéristiques. Pour obtenir des tissus aux propriétés particulières il est très courant d’assembler différentes fibres : un peu d’élasthanne pour donner de l’élasticité, un peu de laine pour tenir chaud, un peu de polyester pour avoir de la tenue etc. Le tout est de trouver le bon mix.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés