Préserver nos montagnes en s'habillant

Préserver nos montagnes en s'habillant

septembre 05, 2017

Parcourir les montagnes, partir à l’aventure, affronter l’hiver : tout cela nécessite un minimum d’équipement ! Il faut trouver des vêtements capables de résister aux intempéries, nous protéger du froid et respirants pour ne pas suffoquer dedans. L’industrie du textile de plein air utilise majoritairement des hydrocarbures perfluorés - PFC - pour rendre les vêtements étanches à l’eau et à la saleté.

Massif des Alpes françaises

Qu'est ce que les PFC ?  

Les PFC sont des produits chimiques artificiels utilisés pour leurs qualités anti-salissantes, hydrofuges et leur résistance à la dégradation. En soit, c’est le produit parfait pour des vêtements outdoors de qualité. Mais problème ! Les PFC, malgré tous leurs avantages, sont des produits persistants et dangereux pour l’Homme et l’environnement. Lorsqu’ils sont rejetés dans la nature ils ne se dégradent que très lentement et durent des centaines d’années. La recherche scientifique sur les animaux montre que les PFC portent atteinte à la reproduction en perturbant le système endocrinien pour certains et sont associés à différents cancers pour d’autres.

La réalité du terrain

Une étude de Greenpeace montre que les PFC se trouvent partout et surtout dans des endroits inattendues : les montagnes. Ces paysages mystiques, reculés et que nous pensons épargnés par la pollution souffrent pourtant de la présence des PFC. Des équipes de Greenpeace sont parties dans 8 régions montagneuses reculées pour prélever des échantillons d’eau et de neige qui se sont malheureusement avérés positifs aux PFC. Ce “grand bol d’air frais” que nous cherchons tous serait en réalité pollué ! Un problème (de plus) pour l’écosystème, les animaux et l’Homme. Si nous arrêtions totalement de produire des PFC et de porter des vêtements qui en sont imprégnés il faudrait tout de même des centaines d’années pour être totalement débarrassé des PFC dans l’environnement.

Arête du Piméné dans les Pyrénées

Des alternatives possible

Mais ce produit magique n’est pourtant pas indispensable : il existe des alternatives ! Si la majorité des marques de textile de plein air continuent d’utiliser le PFC - un paradoxe pour ces amoureux de la nature - certaines utilisent un produit naturel : la cire. En effet, la cire est un très bon imperméabilisant à l’eau et la saleté. Il suffit de l’appliquer sur le vêtement et de la faire fondre grâce à une source de chaleur (fer à repasser, par exemple) pour faire pénétrer la cire dans le tissu. Par la suite votre vêtement est totalement imperméable, l’opération devra être renouvelée après plusieurs lavages.

Une technologie à développer

Utiliser un produit naturel permet d’éviter le traitement des vêtements au PFC mais il existe une autre alternative qui demande un peu de technologie et beaucoup de précision : le tissage. En utilisant une fibre de coton très longue et un tissage très serré, il est désormais possible de proposer des vêtements de plein air résistants à l’eau, la neige, le vent et respirants. Cette technologie de pointe est donc à développer pour obtenir des vêtements de plein air, résistants, imperméables et sans aucun traitement nécessaire. 

Sur la route du Piméné au dessus de Gavarnie

La pollution - à plusieurs niveaux

Nous travaillons en collaboration avec Mountain Wilderness pour nettoyer les Alpes françaises. Nombre d’infrastructures datant de la seconde guerre mondiale et autres vestiges du passé entachent les paysages alpin. De manière générale nous soutenons toutes les actions visant à rendre nos montagnes plus belles. Le PFC, ce faux ami des amoureux du grand air, pollue et perturbe un environnement en apparence paisible. Notre slogan est : “s’habiller n’est pas une option, faisons-le bien” , et sans PFC donc.





Voir l'article entier

Parc nationaux - préserver des milieux naturels fragiles
Parc nationaux - préserver des milieux naturels fragiles

août 29, 2017

En France, 10 parcs nationaux sont instaurés pour préserver et protéger la faune et la flore de milieux naturels fragiles.

Voir l'article entier

La pollution marine
La pollution marine

juillet 26, 2017

L’eau recouvre près de 70% de la surface de la Terre ce qui lui donne sa couleur bleue mais elle ne représente en réalité que 0,023% de sa masse totale.

Voir l'article entier

La traçabilité - de la matière première au produit fini
La traçabilité - de la matière première au produit fini

juillet 06, 2017

Pour des raisons éthiques, morales et sanitaires, être en mesure de remonter la chaîne de production et de distribution d’un produit est un gage de qualité.

Voir l'article entier

Guide des tailles sweat unisexe
Guide taille sweat recyclé unisexe Hopaal

Newsletter

Pour rester au courant des actualités sur les produits Hopaal, les promotions, les articles de notre blog , inscrivez-vous ci-dessous.

Pas d'inquiétude, nous sommes comme vous, nous n'aimons pas le spam 

Newsletter