La fast fashion - plus vite et moins bien

La fast fashion - plus vite et moins bien

février 20, 2017

Vivre vite, acheter vite, jeter vite

Nous avons tous dans nos armoires ce vêtement que nous avons porté une seule fois voire même jamais.  Nous vivons à une époque où les nouvelles technologies évoluent de manière exponentielle, où tout est à portée de « clic », et où les modes changent plus vite que les saisons. Pas de raison que l’industrie textile passe à la trappe. Notre mode de consommation a changé, de la rareté onéreuse à la nouveauté perpétuelle, c’est ce que nous dénommons la fast-fashion !


Les magasins fast fashion propose toujours plus de collections

Source photo : tippy.fr

Proposer toujours plus de collections

Certaines marques l’ont bien compris et fournissent aujourd’hui plus de 8 collections par an. Tout est mis en œuvre pour inciter le client à acheter dès la mise en rayon : les prix sont relativement bas, les vitrines mises à jour régulièrement et surtout : il n’y a pas de renouvellement de stock. En effet, ces grandes enseignes adeptes de la fast-fashion ne renouvellent pas leurs produits mais en proposent de nouveaux toutes les semaines. En clair, si vous n’achetez pas maintenant ce joli petit haut : vous ne l’aurez jamais.

Réduire les coûts, augmenter les risques

Fournir autant de vêtements à bas prix nécessite de faire des choix. Entre la qualité et la quantité beaucoup ont primé la quantité. La qualité n’est pas une priorité, les prix permettent de renouveler notre garde-robe aussi souvent que possible. Mais comment peut-on diminuer autant le coût des vêtements ? Une main d’oeuvre bon marché, des matières premières peu coûteuses et des produits utilisés nocifs pour notre santé. Tant au niveau du traitement des fibres que de la teinture les produits utilisés ne sont pas de bonne qualité et sont toxiques pour les ouvriers qui sont à leurs contact ainsi que nous qui les portons.

Les déchets engendrés par la fast fashion

Les chiffres sont affolants !

En France, une personne achète en moyenne 30 kilos de vêtements par an dont 30% ne seront jamais portés. Sur 700 000 tonnes de vêtements jetés, seules 160 000 tonnes sont recyclées. Il y a donc environ 540 000 tonnes de vêtements entassées dans la nature ou brûlées. Cette surconsommation n’est pas anodine, se sont les géants de la fast fashion qui la façonnent : H&M produirait 550 à 600 millions de pièces par an. En tout 80 milliards de vêtements seraient produits dans le monde chaque année, de quoi trouver une tenue différentes pour tous les jours ! Les quantités recyclées restent dérisoires pour H&M, par exemple, seul 1,3 millions des pièces produites seraient traitées.

De plus en plus d’inégalités

La fast fashion est un vrai enjeu environnemental mais aussi social. À quel prix sont fait ces vêtements si peu cher ? Dans quelles conditions ? Les grandes enseignes de prêt-à-porter ferment les yeux sur les conditions de leurs employés, le non-respect de leurs droits et la cadence qu’ils leur imposent. La photo ci-dessous par The made in America Movement, illustre bien les inégalités que créée la fast-fashion.

 

les inégalités de la fast-fashion

Et pourtant il existe des alternatives

Le recyclage en est une. Chez Hopaal nous recyclons les chutes de tissus et connaissons notre chaîne de production du fil au produit fini. Chaque acteur est justement rémunéré, est totalement intégré et apporte de la valeur au produit.
Acheter mieux et en moindre quantité n'est absolument pas anodin. 
Chaque vêtement a un impact.





Voir l'article entier

Préserver nos montagnes en s'habillant
Préserver nos montagnes en s'habillant

septembre 05, 2017

L’industrie du textile de plein air utilise majoritairement des produits chimiques appelés PFC - des faux amis - pour rendre les vêtements imperméables.

Voir l'article entier

Parc nationaux - préserver des milieux naturels fragiles
Parc nationaux - préserver des milieux naturels fragiles

août 29, 2017

En France, 10 parcs nationaux sont instaurés pour préserver et protéger la faune et la flore de milieux naturels fragiles.

Voir l'article entier

La pollution marine
La pollution marine

juillet 26, 2017

L’eau recouvre près de 70% de la surface de la Terre ce qui lui donne sa couleur bleue mais elle ne représente en réalité que 0,023% de sa masse totale.

Voir l'article entier

Guide des tailles sweat unisexe
Guide taille sweat recyclé unisexe Hopaal

Newsletter

Pour rester au courant des actualités sur les produits Hopaal, les promotions, les articles de notre blog , inscrivez-vous ci-dessous.

Pas d'inquiétude, nous sommes comme vous, nous n'aimons pas le spam 

Newsletter