2016, des promesses tenues

2016, des promesses tenues

février 02, 2017

Chez Hopaal notre ambition est double : minimiser notre impact environnemental en confectionnant des vêtements et accessoires 100% recyclés et maximiser notre impact positif en permettant à nos client de reverser 10% de chaque achat à une cause qui importe.
Au travers de leurs achats nos clients ont réalisé de grandes choses. Voici un aperçu de ce qui a été réalisé en 2016 : ceci n’est qu’un début.

2 398 400 litres d'eau économisés

Chaque vêtement a un impact. Pour la réalisation d’un T-shirt, de la culture du coton (même biologique) à sa confection, il faut plus de 2700 litres d’eau. Un T-shirt recyclé, lui, n'en consomme que 50.
Près de 1000 personnes ont déjà fait le choix de porter un vêtement Hopaal plutôt qu’un vêtement traditionnel. Cela a permis une économie de 2 398 400 litres d’eau.

De beaux projets réalisés

Grâce aux 10% reversés à des causes qui importent la communauté Hopaal a permis à des projets de voir le jour en 2016.

25 coraux plantés en Indonésie

Les coraux sont les poumons de l’océan. Pour avoir un ordre d'idée c’est plus d’un million d’espèces de plantes et d’animaux qui sont associés à l’écosystème corallien.

Plantation-de-corail-par-Coral-Guardian

L’association Coral Guardian permet de conserver le récif corallien en transplantant des boutures de corail. En 2016 ce n’est pas moins de 25 coraux qui on été transplantés en Indonésie grâce à la communauté Hopaal.

Lors de l’adoption des coraux nous avons choisis de les nommer en tirant au hasard des noms parmi les personnes souhaitant soutenir cette action. Voici les noms des 25 coraux replantés : Alice, Bastien, Vincent, Ariane, Amaury, Adrien, Estelle, Camille, Alain, Céline, Pablo, Camille, Florent, Marine, Carine, Mathieu, Antoine, Xavier, Élodie, Patricia, Guillaume, Thomas, Léa, Véronique et David.
Ces coraux ont été transplanté en Indonésie au large de l'île de Pulau Tukohbele. La carte suivante montre les principaux points de transplantation des coraux financés par la communauté Hopaal.

Quatre patients aidés

Grâce aux dons faits pour venir en aide à des patients du tiers monde, quatre patients ont pu être aidés et soignés. Voici les histoires de Vannak, Sroy, Kasaija et Purity.

Patients-aidés-avec-Watsi

Vannak est une femme de 43 ans originaire du Cambodge. À l’âge de 7 ans elle a développé une infection de l’oreille qui a perforé son tympan gauche. Cette perforation lui procurait des douleurs à l’oreille et sa mauvaise audition rendait sa communication avec les autres difficile, notamment au travail.
Le 14 septembre 2016 Vannak a été opérée pour rétablir son audition. L’opération s’est bien passée et Vannak est aujourd’hui soulagée que les douleurs se soient arrêtées.

Sroy, une cambodgienne de 67 ans, a développé une cataracte dans chaque oeil il y a cinq ans. Sa vision est devenue floue, Sroy avait du mal à se déplacer et a développé une photophobie (peur de la lumière due à des douleurs lorsqu'elle regardait une source lumineuse).
Le 22 août 2016 Sroy a bénéficié d'une opération de la cataracte de l’oeil gauche qui lui a rendu une vision claire. Elle a hâte de retourner à l’hôpital pour sa deuxième opération, aussi financée par la communauté Hopaal, qui aura lieu prochainement. 

Kasaija agriculteur ougandais de 32 ans est atteint d’une hernie depuis juillet 2015 ce qui l'empêche de travailler et de jouer au foot, son sport préféré.
Le 4 septembre l'opération de son hernie a été un succès. Il ne court plus aucun risque. Après son rétablissement il sera de nouveau capable de reprendre son travail et de jouer au foot. Il confie « Je me sens mieux. Je suis très heureux d’avoir été opéré. […] Merci beaucoup pour le soutien que vous m’avez apporté. Je ne vous remercierai jamais assez. »

Enfin, Purity est une petite kenyane de 3 mois née avec une malformation causant la paralysie et la perte de sensibilité des membres inférieurs (le spina-bifida). Sans traitement elle risquait une infection, des déformations rachidiennes et une paralysie de ses membres inférieurs. 
Heureusement, le 14 décembre dernier, elle a subi une opération de procédure de fermeture de la malformation. 

Tous ces patients on été aidé avec l’aide de l’association Watsi. 

15 tonnes de déchets retirés en montagne

Du 2 au 4 septembre dernier 70 bénévoles ont participé au 35ème chantier de démantèlement d'installations obsolètes organisé par l’association Mountain Wilderness.

_démantèlement-d’instalations-obsolètes-organisé-par-l’association-Mountain-Wilderness.

C’est aux alentours du Col de Granon que le démantèlement a eu lieu. Depuis la seconde guerre mondiale le lieu était chargé de barbelés et de différentes ferrailles.
Autant de déchets qui mettaient en danger la faune tout comme les randonneurs. Au-delà de l'aspect esthétique c'est tout un site qui redevient accessible.

En parallèle du chantier les randonneurs de passage ont pu recevoir des informations sur le démantèlement des installations ainsi qu’une sensibilisation sur ces enjeux.
Ce premier week-end de septembre c’est donc 15 tonnes de matériaux qui ont été enlevées ainsi que 5 obus d’exercice non explosés découverts et signalés au service de déminage.

Trois micro-entrepreneurs soutenus

Trois personnes en quête d’autonomie ont pu réaliser leur projet ou développer leur activité à travers le soutien de la communauté Hopaal, le tout par l’intermédiaire de notre partenaire Babyloan.

Micro-entrepreuneur-aidés-par-la-communauté-Hopaal

Maria, mère hondurienne de deux enfants de 8 et 13 ans gère un atelier de couture depuis chez elle. En août dernier elle a pu s’acheter une nouvelle machine à coudre et réaliser de meilleures finitions sur les vêtements qu’elle confectionne. Elle attire ainsi plus de clients, augmente ses revenus et peut prendre soin de ses enfants.

Juan Carlos péruvien de 29 ans vit dans le village de d’El Arenal. Il est ouvrier dans le bâtiment et élève en parallèle des cochons. Le soutien qu'il a reçu lui a permis de développer son élevage de cochons. Avec ce nouveau revenu Juan Carlos souhaite rénover sa maison pour offrir un meilleur confort de vie à sa famille.

Hernan est instituteur dans l’école publique d’une zone rurale du Pérou. Il souhaitait acheter du matériel pour cultiver du riz et garantir un autre revenu pour sa famille. La communauté Hopaal le soutient dans sa démarche et lui souhaite une bonne récolte !

 

Toutes ces actions on été réalisées au cours de l'année 2016. L'année 2017 commence seulement et nous comptons bien - au côté de notre communauté - soutenir encore plus d'actions qui prennent soin de l'homme et de la planète. 





Voir l'article entier

Préserver nos montagnes en s'habillant
Préserver nos montagnes en s'habillant

septembre 05, 2017

L’industrie du textile de plein air utilise majoritairement des produits chimiques appelés PFC - des faux amis - pour rendre les vêtements imperméables.

Voir l'article entier

Parc nationaux - préserver des milieux naturels fragiles
Parc nationaux - préserver des milieux naturels fragiles

août 29, 2017

En France, 10 parcs nationaux sont instaurés pour préserver et protéger la faune et la flore de milieux naturels fragiles.

Voir l'article entier

La pollution marine
La pollution marine

juillet 26, 2017

L’eau recouvre près de 70% de la surface de la Terre ce qui lui donne sa couleur bleue mais elle ne représente en réalité que 0,023% de sa masse totale.

Voir l'article entier

Guide des tailles sweat unisexe
Guide taille sweat recyclé unisexe Hopaal

Newsletter

Pour rester au courant des actualités sur les produits Hopaal, les promotions, les articles de notre blog , inscrivez-vous ci-dessous.

Pas d'inquiétude, nous sommes comme vous, nous n'aimons pas le spam 

Newsletter